top of page
Rechercher

La cosmétique éthique et responsable : prendre soin de soi pour prendre soin des autres

Dernière mise à jour : 29 mai

Et si nous arrêtions de culpabiliser à chaque fois que l’on prend soin de soi. 


C’est là la promesse qui accompagne la cosmétique éthique et responsable : se faire plaisir, pour le bien de soi et d’autrui


Ce n’est qu’un secret mal gardé, le monde de la cosmétique est accompagné de cruauté, de maltraitance animale et de composants chimiques néfastes pour la santé et l’environnement.

Heureusement, certains acteurs du milieu semblent s’opposer à ces pratiques en prenant une direction inverse, une direction nécessaire justifiant de valeurs morales.


Cet article propose d'examiner ces nouvelles pratiques, de faire un tour d’horizon de cette nouvelle cosmétique durable et responsable.


Un logo rappelant la loi verte et la nécessité de préserver la planète.


Qu'est-ce que la cosmétique éthique et responsable?


La cosmétique éthique et responsable réfère à la réalisation de produits et de pratiques cosmétiques soucieuses de l’environnement, de l’économie, de la société et des individus, animaux compris. Un shampoing solide bio, conçu pour soigner le cuir chevelu, favorisant le circuit court, est généralement considéré comme un produit à vocation morale. 


Plusieurs actions peuvent relever d’une telle pratique comme le zéro déchet ou l'absence de tests sur des animaux qui, par exemple, semblent correspondre aux principes qui portent ce nouveau mode de soin.


Les principes de la cosmétique éthique et responsable


Employer le terme “éthique”, c’est se référer aux actions et valeurs morales des uns et des autres. Seulement, il ne s'agit pas de tomber dans le piège du relativisme –  où chacun voudrait se reconnaître une morale propre –  mais de répondre à des principes prédéfinis. 


Le principe de transparence : quels ingrédients?


La transparence est essentielle dans la cosmétique éthique. Les marques doivent clairement indiquer les ingrédients utilisés dans leurs produits. Cela permet aux consommateurs de prendre des décisions éclairées, en évitant les substances chimiques potentiellement nocives et en privilégiant les ingrédients naturels.


Les labellisations sont de bons indicateurs, mais sont parfois trop coûteuses pour les fabricants ; c’est pourquoi il sera préférable de se baser sur la transparence. On peut être une petite entreprise responsable sans pour autant être certifiée ou labellisée.


Vous devez être en mesure de déceler les effets d’un produit sur votre santé. C’est ici une valeur que porte So authentic : vous garantir une transparence à toute épreuve.


Le principe de production durables : réduire son empreinte carbone en cosmétique


Simplement énoncer les ingrédients qui composent un produit, ce n’est pas suffisant pour garantir une production responsable. Les contraintes environnementales actuelles obligent chacun à réduire au maximum son empreinte carbone

Il existe différentes méthodes pour réduire son empreinte carbone en tant qu’entreprise de cosmétique : 

  • Privilégier une matière première bio et bannir autant que possible les produits chimiques, nocifs et polluants

  • Privilégier le circuit court, et les approvisionnements durables 

  • Utiliser des sources d’énergie renouvelable lors de la fabrication

  • Pratiquer le zéro déchet 

  • Proposer des produits sans suremballage, en matière recyclé ou recyclable et réduire la consommation de plastique.

  • Former les employés et les consommateurs aux soucis éthiques et écologiques

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive – on se positionne ici dans un domaine nouveau et expérimental – mais apporte a priori une vue d’ensemble de ce qu’est une entreprise de cosmétique éthique et responsable.


Le principe de respect des droits des travailleurs et travailleuses


On l’oublie souvent, mais agir de manière éthique n’est pas simplement corrélé à un aspect écologique, cela nécessite aussi d’agir positivement sur l’aspect social de son entreprise. Il est par exemple nécessaire de garantir des conditions de travail équitables et une sécurité accrue pour les travailleuses et travailleurs. Plus précisément, dans le domaine de la cosmétique, il s’agit de répondre à un engagement international envers une lutte contre le travail forcé – des enfants par exemple. 

Parler de conditions de travail équitable revient à garantir la santé, la sécurité et la dignité des travailleurs et travailleuses. Pour les entreprises situées au sein de l’UE, il existe une charte des droits fondamentaux de l’union européenne à laquelle se rapporter pour approfondir son savoir en la matière. 

En substance, il convient de comprendre qu'agir équitablement, n’est pas aussi évident qu’agir par égalité. Une action est équitable si elle s’adapte à la personne nécessitante. Par exemple, il s’agira de payer davantage une femme pour qu’elle perçoive le même salaire qu’un homme, ou d’assurer plus de congés et de flexibilité à une femme enceinte. Par contraste, l’égalité désigne une valeur mise en place pour chacun et chacune, sans prendre les différences en compte. Couper un gâteau en part égale, c’est garantir une part identique à tous, au-delà de leurs différences. 

À l’échelle de la cosmétique éthique et responsable, cela se traduit concrètement par la mise en œuvre d’un réseau d’approvisionnement et de distribution bien choisi, ainsi que la mise en place d’une collaboration réfléchie par les deux parties : l’employeur et l’employé, le responsable et l’approvisionneur ou le distributeur.


Le principe économique : le commerce équitable


C’est donc en s’adaptant aux droits et aux besoins de chacun qu’un commerce est considéré comme équitable. Cela a un impact fort sur le développement économique de chacun des acteurs qui composent le produit fini. Une chaîne de production évaluée à la juste valeur des participants permet de garantir un revenu adéquat, une croissance florissante et finalement une meilleure économie. Les conditions de vie de chacun sont dès lors garanties ou en progrès

L’idée derrière une cosmétique équitable est simple : garantir une meilleure qualité de vie aux différents intervenants permet une économie plus responsable. Chez So authentic par exemple, le choix de chaque produit répond à un besoin de faire marcher l’économie locale, c’est pourquoi l’achat des composants est soigneusement rémunéré à sa juste valeur, auprès d'acteurs locaux. 

En tant que consommateur du produit, le client contribue à ce cercle vertueux en l'alimentant. Acheter un produit cosmétique équitable, c’est agir en faveur d’un développement économique socialement juste. En d’autres termes, prendre soin de soi par le biais d’un produit cosmétique équitable, c’est prendre soin des autres. 


Le principe de cruelty-free : sans maltraitance animale


Comme les autres ne sont pas seulement les humains mais également les animaux sentients, il est inéluctable que la cosmétique éthique et responsable agisse en rupture avec les pratiques de maltraitances animales


Une grande majorité des produits cosmétiques issus de l’industrie classique utilisent les animaux, soit comme ingrédient, soit comme cobaye. Les pratiques sont des plus atroces envers ces animaux : application de crème sur les yeux de lapin, gavage forcé et dissection, ou encore accouplement contraint. Inutile de préciser que ces animaux de laboratoire sont élevés enfermés sans la moindre once d’une condition de vie correcte. On apprend au travers de l’association PETA qu’un test peut impliquer l’utilisation de plus 1000 cobayes rats ou lapins. 


La chine est la puissance qui pratique le plus ce type de traitement, et l’UE est un facteur majeur de ces maltraitances. En apparence, en France et au sein de l’UE, il est interdit de commercialiser un produit cosmétique testé sur un animal. Mais, la législation européenne est – dans le détail – très souple et permet de payer les entreprises chinoises, à la nuance près que les tests doivent justifier d’une intention autre que celle de la sécurité du produit en rapport avec les normes européennes. En pratique donc, il y a un libre recours à la maltraitance animale, il suffit simplement de la déguiser. 


Que nous soyons carnivores, végétariens ou vegans, il semble impensable de laisser de telles pratiques se développer. C’est pourquoi consommer de manière plus éthique et responsable revient à s’engager contre ce type de pratique en favorisant les producteurs à se plier à la demande des usagers.


Agir pour soi, c’est s’engager pour les autres


Consommer des produits issus de la cosmétique éthique et responsable, c’est s’engager quotidiennement et sans grands efforts à agir au bénéfice du climat, des inégalités, et du bien-être animal. C’est prendre soin de soi tout en prenant soin des autres. 


Notons que peu d’études existent concernant l’impact réel de l’industrie de la cosmétique sur le climat, ce qui pousse à penser que les chiffres sont actuellement sous-estimés. Cependant, un rapport commandé par le ministère de la transition écologique en 2022 nous apprend que la cosmétique est responsable d’au moins 0,5% à 1,5% des gaz à effets de serre (GES) sur la planète.    


À titre de comparaison, le ministère de la transition écologique à publié, en 2018, les rejets totaux de GES étaient d’environ 55,3 milliards de tonnes de CO2. Remis à l’échelle de l’industrie de la cosmétique, cela représente a minima entre 276,5 et 829,5 millions de tonnes de CO2 rejetés dans l’environnement. 


On apprend également dans ce rapport que les plus grands acteurs polluants sont sans surprise les très grandes entreprises, qui ont les moyens de payer – car cela leur est davantage rentable – les entreprises chinoises et leurs diverses formes de maltraitance humaine et animale. 


L’usage de produits issus de la cosmétique éthique et responsable est quasi exclusivement corrélé au secteur de la cosmétique artisanale. Rien de très déconcertant, ces entreprises ont souvent des conditions de production durable, et offrent la priorité aux soins, à la qualité de leur produit. C’est pourquoi, en s’engageant à consommer des produits provenant d’une démarche éthique et responsable, il est possible de prendre soin de soi tout en prenant soin des autres, sans culpabiliser


Si vous aussi, vous voulez agir pour vous tout en prenant soin des autres, n’hésitez pas à nous contacter, à visiter notre boutique ou à approfondir le sujet. 


Pour en savoir plus


Approfondir ses savoirs et devenir expert en cosmétique éthique et responsable : 


84 vues0 commentaire

コメント


bottom of page